20171221_103549

 

Après "À QUI LE TOUR ?" en 2013 et "SIPAPOU, le lieu de l'émergence" en 2016, FINI DE RIRE a entamé un travail de recherche qui aboutira en avril 2018 à la présentation du spectacle " M'EN VAIS".

L'envie a été de renouer avec l'univers burlesque et la création originale. C'est dans cet esprit, et grace aux soutiens de l'association Culture à la Ferme et le SLIP/ La Chapelle-Théâtre, que ce spectacle verra le jour.

Cette prochaine fantaisie a surgi ex-nihilo d'un imaginaire inspiré de la simple idée de quelqu'un "qui s'en va", et d'un travail de plateau qui a débuté en novembre 2017 à Beauquesne pour aboutir à un premier rendez-vous public début avril 2018.

Il s'agira d'une "petite forme" qui associe Didier Malaizé pour la création lumière, l'écriture et la supervision technique et Luc Kienzel pour l'écriture et le jeu.

le spectacle, travaillé en duo, mettra en scène un homme seul évoluant dans un espace tout ce qu'il y a de dépouillé, de plus léger et, pour l'aspect pratique, le plus adaptable possible.

Ce dépouillement ne dispensera pas cependant d'une recherche scénographique et esthétique, même minimaliste. Tout cela est en train de prendre forme avec l'aide de Lug Lebel pour le son, Philippe Leroy pour la composition musicale et Colette Kramer pour le maquillage.

" M'EN VAIS" met en scène un homme de peu, sinon de rien, qui commence sérieusement à vieillir, qui à des problème de mémoire, qui va à vélo, qui aime raconter des histoires, qui raffole des tripes à la mode de Caen, qui fait pousser des anémones, qui a connu l'amour, et qui... et qui, alors qu'il en était le " bon à tout faire ", se voit rejeter par les " gens d'en haut "...

Cest une fable burlestico-humaniste sur la notion de " TROP ".

Il y a une chanson et, à la fin, notre héros, qui a quand même sa fièrté ou un fichu caractère, se décide enfin à...

" M'en vais "